Nombre total de pages vues

vendredi 4 avril 2014

Made in Japan : bilan de l'utilisation du bic pour le croquis

J'espère que vous avez apprécié comme moi ce petit défi que je me suis lancée. Et je suis très contente de voir que j'ai même pu faire et envoyer plus d'un croquis par jour.

Petit bilan de l'opération pour moi : 

J'ai beaucoup appris grâce à ce petit travail. J'espère vous avoir surpris avec le choix et surtout le rendu du bic. Médium intéressant à explorer mais très casse g... puisqu'on ne peut pas gommer les erreurs. J'ai tenté et joué de la couleur, c'était intéressant.

Il faut avoir l'oeil et la main juste tout de suite autant dire qu'on se prend de bonnes baffes sur nos insuffisances régulièrement... mais ça n'est pas grave l'humilité faisait partie du voyage et était tout autour de moi.

Le format A6 est super pratique car il rentre facilement dans un sac. Bref on dégaine et range son carnet, son matériel très vite. Par contre je pensais plus facile d'utiliser des doubles pages, que nenni. Et le format reste quand même petit ce qui rend la gestuelle plus étriquée, bref c'est inconfortable.




Pour en finir sur le matériel, j'ai utilisé un bic à plusieurs couleurs. C'est très pratique si on veut jouer de la couleur car on a un seul crayon sur soi au lieu de plusieurs. C'est donc très vite sorti et rangé. Enfin on n'a pas besoin d'espace pour poser le matériel puisqu'il est vraiment réduit au minimum.

J'ai appris deux leçons très intéressantes dans cette aventure :

1 - prendre les bonnes informations pour pouvoir finir son dessin plus tard (une bonne partie a été terminée dans le bus ou le métro) sans le modèle sous les yeux. Chose que je ne savais pas faire avant.

2- certaines conditions lumineuses sont vraiment piégeuses notamment les lumières artificielles. Il vaut mieux alors finir son dessin de tête pour les ombrages.

J'ajoute aussi que l'avantage du bic c'est de rarement tomber en panne d'encre. Mais il vaut mieux soit partir avec un neuf, soit vérifier qu'il en reste assez pour éviter les mauvaises surprises. Une dernière chose : je me suis rendue compte que les couleurs ne sont pas toujours égales d'un paquet à l'autre. Par exemple j'avais un très beau bleu et il était beaucoup plus éteint dans le paquet suivant. Idem pour un rouge. Bref dorénavant je les achèterai à l'unité mais en plus je les essaierai avant !

Voilà, j'espère vous avoir donné envie d'en faire autant ;-)