Nombre total de pages vues

lundi 4 mai 2015

Copie en tandem Heda et Van der Weyden c'est fini

 Me voilà arrivée au terme de cette belle et riche aventure.
 


 Pour rappel voici la photo de l'original :




Le dernier glacis étant sec j'ai pu enfin continuer et terminer le travail sur le tableau d'Heda. J'ai pris un très grand plaisir à terminer le couteau et les pierreries... et à ajouter les quelques petites miettes.

Remarquez d'ailleurs que c'est curieux d'avoir des miettes alors que le petit pain n'est pas encore entamé. Cela me laisse à penser qu'il s'agit d'une sorte de figure de style, une petite fantaisie de l'artiste.

J'aurais pu aller encore plus loin dans la fidélité vis à vis de l’œuvre mais je crois que garder une part, même minime d'interprétation reste intéressant. Car l'idée n'est pas, pour moi, que le copiste devienne une simple photocopieuse mais puisse apporter sa petite touche de sensibilité personnelle.

Cette tentative de copie et ce petit pari entre amies me semble déjà une belle réussite pour chacune d'entre nous. Et si j’appréciais beaucoup le travail d'Heda... je l’apprécie et le comprends mieux en l'ayant côtoyé d'aussi près.

J'aime décidément ses choix chromatiques chauds, sa lumière, sa façon très enlevée de suggérer les matières  par des coups de pinceaux et empâtements à la fois virtuoses, dynamiques et expressifs. C'est d'ailleurs une vrai découverte pour moi, car j'avais toujours eu l'impression qu'il faisait partie de ces peintres au travail extrêmement lisse et léché...

Je crois en tout cas que ces expériences de copies ne sont que les premières et que d'autres suivront. Cela m'a vraiment donné l'envie de continuer !

Un petit lien intéressant pour voir des oeuvres de ce peintre : http://theswedishparrot.com/willem-claeszoon-heda-en-quelques-natures-mortes-stilleven/

J'ai retouché un peu le Van der Weyden pour l'améliorer. Il est très subtil dans ses tons et ses glacis. Ce qui le rend beaucoup plus difficile à comprendre et copier. Je ne suis pas satisfaite de la couleur du fond. La peinture c'est tout un chemin et Van der Weyden est là pour nous le rappeler.

J'aime en tout cas beaucoup sa douceur, sa qualité de lumière et sa virtuosité. Je crois que son travail est une vrai école d'humilité et de grande sensibilité. Il y a quelque chose de paisible et doux dans son travail.



L'original :