Nombre total de pages vues

lundi 18 février 2013

Peinture à l'huile : je reprends les pinceaux !

Depuis une semaine, j'ai repris les pinceaux... et la peinture à l'huile. Cela faisait trop longtemps que je n'y avait pas touché. Et cette fois-ci j'intensifie le travail et petit à petit me trouve une organisation.

Je travaille sur du tout petit format. Je suis encore dans le tâtonnement et j'ai besoin de tester beaucoup de choses, du matériel aux techniques. Le petit format est donc idéal car cela va vite ! C'est juste un peu plus minutieux puisque tous les éléments sont bien plus petits.

Ce qui est intéressant aussi c'est que l'on peut avoir plusieurs tableaux sur la même planche du chevalet.

Côté organisation, je vais avoir un à deux travaux en parallèle de nature-morte d'après nature pour lesquelles je vais utiliser la technique ancienne flamande. L'inconvénient c'est que cette très belle peinture est aussi très minutieuse et très longue. De plus, il y a des inconvénients aux natures mortes car elles prennent de la place et en avoir deux en parallèle c'est déjà un risque.En effet, il me faudra les déplacer et les mettre à l'abri à tour de rôle. Un objet peut tomber et se casser etc. C'est pourquoi je n'en ferai pas d'avantage.

Par contre, je profiterai des temps de séchage pour soit continuer à travailler le dessin ou d'autres techniques apparentées, soit faire des études dans le frais, un travail de copie de détails de tableaux de maîtres, des tutoriaux, ou du travail d'après photo. Bref des travaux plus rapides et qui ne nécessitent pas d'installation.

J'ai donc commencé une nature morte en technique flamande... il vous faudra patienter avant de la voir. Je viens de terminer une interprétation personnelle d'après un tutoriel dans Pratiques des Arts spécial peinture.

Le voici :



Mes couleurs sont plus froides que sur l'original et j'envisage de tester une technique de glacis qui sert à unifier l'ensemble pour réchauffer un peu tout ça.

Donnez-moi votre avis juste en-dessous !

J'aimerai bien savoir comment vous trouvez mon petit tableau tel qu'il est maintenant. Car j'hésite, glacis... pas glacis...