Nombre total de pages vues

vendredi 16 mai 2014

Un artiste doit-il expliquer sa démarche ?

Bien que j'ai une maîtrise en histoire de l'Art et archéologie. Je n'ai jamais aimé le verbiage inutile de gens qui ne pratiquent pas et ne s’intéressent pas à la technique concernant le travail des artistes. Et les historiens d'art que je préfèrent sont en général ceux qui investiguent sur ces points.

Je n'étais donc pas vraiment favorable au fait que l'artiste doivent en rajouter lui aussi.

Cependant, tout une convergence de choses diverses m'ont amenée à penser qu'un artiste doit absolument expliquer sa démarche !

Lors de ma dernière exposition collective j'ai pris une bonne douche froide ! Je n'ai rien vendu alors que techniquement j'étais plutôt dans les quatre à cinq meilleurs sur une centaine de participants. Mais je fais de petits formats, entre autre. Cela attire moins les gens, il va me falloir réfléchir à le valoriser.

Une femme est passée en disant : "pfff des portraits, qui veux acheter ça, en plus ça fait vieillot... mais mmm c'est vraiment de l'art".

Si j'avais pu expliquer ma démarche, que ce qu'elle trouve vieillot s'inspire en réalité du travail de grands artistes de la Renaissance etc. peut-être qu'elle aurait vu les choses autrement. 

Si je regarde ce qui s'est vendu, c'était parfois très faible techniquement (sauf pour un artiste ou deux)... mais il y avait un point commun à tous : c'était du plus grand format, assez grand même pour une bonne part et très coloré. Alors justement je veux bien que les artistes m'expliquent leur démarche... mais à première vue, comme ça, le contenu me paraissait aussi pauvre que le contenant. Cela ressemblait à ce que j'appelle de l'art bling bling : ça en jette mais ça sonne creux.

D'autres artistes vraiment bon n'ont d'ailleurs rien vendu non plus. Et j'ai eu de la peine pour eux. Donc rude leçon : l'excellence technique n'est pas forcément ce que le public recherche ! Ou un certain public disons.

Non, je crois que certains recherchent juste des croutes tendance et mode à mettre au dessus du canapé à condition qu'il s'accorde bien avec les rideaux !

Je n'ai rien contre cela... mais dans ce cas ne devrait-on pas parler de salon de la décoration au lieu de salon d'art ? Il me semble que ça n'est pas tout à fait la même chose non ? J'ai ainsi pu faire l'expérience, par moi-même, de ce qu'avaient exprimé d'autres artistes plus expérimentés.

Il en résulte une impression de dialogue de sourd. Alors peut-être que si j'avais pu expliquer ce que je fais et pourquoi... cela aurait changé quelques petites choses dans la réception de mon travail ? Je le crois. Voici pourquoi :

Une petite histoire est tombée ces jours-ci dans mes oreilles et m'a apporté la réponse :

Un homme marche et sur son chemin en rencontre un autre en train de casser des pierres. Il lui demande pourquoi ? Ce dernier lui répond qu'il casse des pierres, et c'est tout. L'homme continue de marcher et croise alors un deuxième homme en train de casser des pierres lui aussi. Même question. Ce dernier lui répond alors qu'il fait ça pour nourrir ça famille. L'homme marche encore et rencontre un troisième homme qui casse des pierres. A sa question ce dernier lui répond : "je casse ces pierres pour construire une cathédrale"

A première vue ils font tous trois la même chose mais en réalité leur intention (le yi des chinois) est bien différente. Cet exemple nous montre combien le "pourquoi" caché derrière nos actions fait toute la différence ! Et elle est de taille !

Alors je crois que cette histoire montre que communiquer sur le pourquoi de notre travail artistique fait une différence et est important pour qu'il soit compris et jugé à sa juste valeur ! Je crois qu'il vaut mieux qu'il soit mis en lumière et expliqué plutôt qu'implicite. Le public peut ainsi mieux comprendre le travail de l'artiste et donc mieux l'apprécier. Et j'espère ainsi que ce dernier arrivera à mieux distinguer un artiste d'un décorateur d'intérieur, d'un designer.

Tout est dans le dosage et l'authenticité pour éviter le verbiage cher à certains, très pratique pour noyer le poisson de la vacuité.

J'aime bien aussi le point de vue de cette artiste : Gwen Seemel sur la question http://www.gwennseemel.com/index.php/blog/comments-fr/communicating_value_communiquer_valeur/

Il se peut aussi que je n'ai pas encore trouvé les expositions qui me correspondent ainsi que mon public. Mais cela ne change rien à ma conclusion.