Nombre total de pages vues

lundi 13 octobre 2014

Copie ou interprétation de maîtres : l'étape du croquis

Je vous livre ici, comme promis, ma démarche et mes choix concernant la première étape de mon travail pour aborder ces copies ainsi que ma compréhension et ma "lecture" de ces œuvres. Je pense que cela peut aider l'amateur d'art tout autant que les artistes en herbe à davantage les comprendre et les apprécier .

J'ai d'abord fait quelques croquis sous forme de vignette pour commencer à m'approprier le sujet.


Voici celle que j'ai réalisée pour le tableau de Willem Claezoon Heda. J'ai décidé que je ne représenterai pas les poires ni l'assiette en haut. En effet, cela allège la composition et leurs formes étant tronquées, j'estime qu'elles ne sont plus très compréhensibles. On gagne ainsi en clarté. Ça respire.

Première constatation... Il faut décider soit de faire une copie "fidèle" c'est à dire respecter à la lettre ce que l'on voit ; soit faire une copie "interprétée" pour améliorer un peu ce qui semble devoir l'être. Cela reste, bien sûr, subjectif. Le fait de choisir de représenter un détail seulement et non pas l’œuvre dans son ensemble oblige, je crois, à repenser un peu les choses pour retrouver un équilibre général dans le tableau. C'est en tout cas le parti pris que j'ai choisi.

Ce croquis m'a ainsi permis de vérifier mes choix de composition et d'aborder les grandes masses de valeur.





Ici rien à changer, cela a beau être une partie d'un tableau plus grand et fourni, l'ensemble me paraît équilibré et harmonieux, les formes se lisent très bien ainsi. Par contre une grosse erreur de ma part sur l'inclinaison de l'étagère que je vais corriger sur le tableau.

A suivre...