Nombre total de pages vues

samedi 25 octobre 2014

Dolce vita : Wa !

Je suis en pleine période de "Wa" en ce moment.   C'est un kanji japonais désignant un rond, un cercle, une boucle, un maillon. Mais il recèle également toute une philosophie et se rapporte à la notion d'harmonie. Harmonie dans ce que l'on crée, harmonie avec soi-même mais aussi dans notre relation au monde environnant, avec les autres. L'idée étant d'agir de manière à ce qu'une fluidité s'installe que ça "tourne" et donc d'agir en conséquence pour la préserver, de ne pas briser le lien, le cercle. C'est un concept que j'ai beaucoup ressenti au cours de mon voyage au Japon en mars dernier. Évidemment le scandale de Fukushima, le consumérisme effréné etc. montrent bien qu'il y a parfois des contradictions dans une même culture, dans un même être humain. Mais néanmoins je trouve ce concept très intéressant.

Mais diantre, que vient faire le Japon et ses wa avec mon tableau intitulé Dolce Vita me direz-vous ?! D'une part, je crois que certains concepts sont universels ou gagneraient à l'être. Ensuite, j'aime bien faire des ponts, des liens (donc des wa) entre des choses qui semblent en apparence très éloignées : la dolce vita, et l'ambiance de ce tableau ne traite-t-elle pas d'harmonie ?  Et enfin cela résume vraiment très bien là où j'en suis.

En effet, un gros travail m'attend pour boucler les boucles encore restées ouvertes, toutes ces choses restées inachevées et qui nécessitent de l'être... pour plus d'harmonie avec soi-même mais aussi avec le monde extérieur.

Alors afin de boucler une première boucle, de me poser et prendre le temps... je me re-posée une dernière fois dans l'ambiance de ce tableau pour le terminer.

Voici le résultat :


Et comme ce travail a été relativement long, voici un petit cadeau inattendu qui je l'espère vous plaira... une petite rétrospective des étapes et de l'avancée de cette peinture. Je trouvais cela à la fois intéressant et amusant à faire... et puis c'est encore un Wa puisque cela tourne en boucle !


D'autres wa m'appellent... j'y cours j'y vole...