Nombre total de pages vues

samedi 6 août 2011

Imagier fruité

(ancien article : 26/02/2010)
Pour me faire ou garder la main quand j'ai très peu de temps, j'ai commencé un petit imagier pour mon bébé. Cela me permet donc de maintenir un rythme dessin quand je n'ai pas assez de temps pour me mettre à un dessin plus abouti.

J'ai décidé de commencer par les fruits. Il ne me faut que 10 min environ pour dessiner mon fruit au crayon graphite. Évidemment cela dépend de la complexité de la structure de celui-ci. Puis encore 15 min environ pour la mise en couleur.

J'ai pris du simple papier à imprimante ça n'est donc pas la super qualité mais il faut dire qu'un bébé met les choses à rude épreuve et ça n'est donc pas la peine de faire plus sous peine de le regretter.

J'ai ressorti mes vieux crayons de couleur car c'est simple et rapide... enfin on verra plus loin que ça n'est pas si simple que ça en fait... Ils ne sont pas de super qualité et ça se voit sur certaines couleurs, les tons rouge notamment. Je pense que je vais donc les remettre de côté pour bébé et m'en acheter des qui tiennent la route.

Les points positifs de ce travail (outre ceux cités plus haut) :

- cela permet de faire des études rapides et peut-être de permettre un version plus approfondie et belle à l'aquarelle, par exemple, plus tard

- exercer l'oeil, se mettre des formes, des structures dans les doigts et se poser des questions c'est toujours toujours nécessaire pour progresser

- tester les possibilités et limites des crayons de couleur et de l'encrage

- permettre d'éduquer bébé de manière ludique et évolutive en lui présentant des images de meilleure qualité que ce que l'on trouve parfois.

D'ailleurs une remarque, il ne s'y est pas trompé : entre la version au graphite puis la version colorisée... il a tout de suite préféré la seconde

Parmi les questions que ce petit travail soulève à chaque fois : quelle variété je choisi de représenter ? Sous quel angle ? Est-ce que je représente aussi les tiges, les feuilles ? etc.

Pour le citron et la banane, par exemple, je trouvais intéressant, du point de vue éducatif mais aussi du dessin, de représenter le fruit en entier et l'intérieur en parallèle.

Allez, voici les images :




Et voici la première : la pomme. C'est un superbe gadin ! Le fruit en soi, dans sa texture et son relief est pas trop mal réussi. Les superpositions de tons étaient d'ailleurs bien tentées, c'était la chose à faire. J'ai voulu détourer mon sujet avec du noir et là catastrophe !! D'une part je n'ai probablement pas pris le bon matériel (il aurait fallu une plume fine peut-être et non pas un simple stylo feutre) mais en plus je ne maîtrise pas du tout cette technique que je trouve exigeante. Ca m'apprendra tiens ! J'ai été obligée de rattraper certaines erreurs de trait en l'élargissant et ça ne passe pas du tout du tout.

Moralité ma pomme est à refaire et il me faudra trouver autre chose ou laisser tomber.

Allez hop, images suivantes :






Voilà la banane, je n'ai pas trop glissé dessus cette fois-ci ouf. Finalement laisser transparaître le crayon graphite ne nuit pas au dessin et je peux donc continuer dans cette voix pour l'instant.

Ma poire a une jolie présence et ma banane également. Une seule chose me chagrine quand même, que je n'ai vu qu'à l'écran, c'est qu'il y a une petite zone qui manque de définition entre la peau et la chair, sur la droite. Et puis l'angle entre les deux est limite crédible il me semble.

On continue, voici plusieurs dessins :





Je les ai tous regroupés sur la même image. Les rouges sont très mal passés : ils n'accrochaient pas le papier. Est-ce dû à ce dernier où à la mauvaise qualité des crayons ? Surtout aux crayons je pense.

Résultat très décevant car mes fruits rouges sont pâlots. Les cerises passent encore à peu près mais pas les deux autres. Justement pour les cerises, je suis contente des reflets et du modelé, également du rendu des feuilles. En revanche, on dirait qu'elles ne sont pas attachées à leur tige. C'est très imprécis. Cela vient aussi de l'image que j'ai choisi où l'on voyait cette zone assez mal. Comme quoi il faut faire attention aux images que l'on choisit. D'un autre côté j'aurais pû et dû aller chercher ce détail ailleurs pour compléter.

J'ai trouvé la structure de la fraise très difficile à rendre, les reflets de lumière également. Tout cela indépendamment des problèmes de matériel. Bref je ne m'en suis guère sortie, elle manque cruellement de consistance  et de crédibilité. Enfin si elle a juste ce qu'il faut pour ne pas la confondre avec autre chose

Par contre je trouve que j'ai bien senti la structure et la dynamique de la framboise et du raisin. Pour la framboise c'est du coup très dommage d'avoir été empêchée à ce point par le matériel. grrr ça m'a bien énervée ! Le raisin j'ai eu des soucis également sur ce plan mais ce sont surtout les limites du médium à quoi je me suis  heurtée : j'aurais voulu faire tout en couleur sombre puis superposer par endroits mon bleu clair. En effet, quand on observe le raisin type muscat, il est souvent recouvert d'une mince pellicule bleue pâle. Mais à priori, on ne peut pas faire ça avec des crayons de couleur. L'inverse oui, c'est à dire poser une couleur sombre par dessus une foncée (cf. la pomme).

Pour ces deux fruits, j'ai eu un défaut : foncer sur les détails alors qu'en fait il aurait été intéressant de voir comment gérer par grandes zones et non pas par tout petits bouts.

En tout cas ces difficultés auront eu du bon puisque qu'en me renseignant sur les crayons de couleur, j'ai non seulement trouvé La marque qu'il faut utiliser mais en plus j'ai trouvé des travaux d'artistes (peu dans l'hexagone) vraiment époustouflants !! Ca m'a vraiment donné envie d'en savoir plus...

Moralité un petit travail anodin peut parfois nous en apprendre beaucoup et nous faire faire de grandes découvertes ! Et c'est sûr je vais creuser dans cette direction !

Je suis trop accrochée au graphite et il faut que je me pousse un peu pour explorer d'autres médiums. En plus vu mon style de vie actuel les crayons de couleur ça conviendrait bien :
- c'est vite sorti et vite rangé
- ça ne salit pas trop ni la table ni les mains
- la couleur c'est toujours agréable à manier
- on peut avoir un rendu assez fin
- on ne risque pas d'accident sur le dessin comme avec l'encre par exemple...

Et tout cela avec un bébé dans les parages c'est appréciable et assez adapté à première vue. J'ai un ami illustrateur qui a beaucoup freiné sa pratique depuis les enfants tant qu'ils sont petits car il trouve trop difficile de s'organiser avec eux dans les parages et risqué aussi. Mais il utilise de l'encre... pas des crayons de couleur